AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jounal de Lénia.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lénia
Invité



MessageSujet: Le jounal de Lénia.   Jeu 15 Mar - 1:45

*Vous trouvez le journal Lénia, vous vous posez et vous commencez à le lire*

- Il y a trois années durant la fête solaire en Teldrassil, j'étais si heureuse. Moi et mon frère on ne se séparait jamais. Mais cette fête lui à donné des ondes négatives. Durant la nuit, Linno, mon frère, Linno, à tenté d'abuser de moi et de mon corps. J'ai su me défendre au bout d'un moment, avec une simple dague à dépecer et l'ai tué. J'avais 15 ans, les dirigeant de Darnassus m'ont renier à cette vie, la vie des Darnassiens pendant 4 ans et demi.

-A l'âge de trois ans je maitrisait déjà l'art de combattre. Mais aussi l'art de l'amour. A l'âge de 4 ans et demi on mme désigna Déesse de l'amour, Eleanor. Le jour ou j'ai été renier tout mes pouvoirs se sont envolé. C'est pourquoi j'ai décidé de ne plus jamais penser à redevenir cette déesse. Depuis peu, Linno ne cèsse de m'Harceler... En éffet, il est une âme en peine qui est entre la vie et la mort. Son coeur impure à été refuser au paradis et son âme déstructrice en enfer. Il ère en me traquant jour sur jour.

-Depuis que j'ai été renier plus personne n'a prêté attention à moi. Je n'étais plus rien. Seule et sans personne avec qui parler ou passer du temps.

*vous tourné une page*

-Il y a un ans de cela, j'ai découvert que personne ne voulaient de moi dans n'importe quelle contrée, Linno me contrôlant, je tuais à mainte reprise des personnes innocentes, ce qui dégrada encore plus ma situation et plus personne me parla... Jusqu'au jour où le Général Bolvar fordearon vint et m'amena en suretée à Hurlevent. Il engagea Mathias Shaw pour m'apprendre l'art de la cachoterie que j'eus tellement voulu apprendre.

-Très peut de temps après, je me fis capturer par des Défias. Les Sbires de Van cleef. Ils m'emmenèrent dans leurs catacombes, les mortesmines. Là-bas je fut horriblement mal traitée pendant plusieur mois. Jusqu'au jour ou j'appris par mes propre moyens l'art du camouflage. Je me déguisis en défias, pris des armes et alla tuer celui qui m'avais tant malmenée : Van cleef.

- Sous le contrôle de Linno mes forces ce multiplient, je ne contrôle plus rien. Pour me guérire il suffit de me planter une dague en plein coeur et d'attendre... Moyen éfficace... Linno me fait perdre le contrôle totale de moi : Mes yeux deviennent rouge, mes muscles se crispent, ma peau claircit... Mon corps ne réagit plus, mais moi j'apperçois encore mes six sens.

-En sortant des catacombes je fut acceuillit par un jeune mercenaire dont je ne citerais pas le nom... Il m'aida à comprendre et à me faire confiance. Peut de temps après il tenta alors de me tuer... A maintes reprise des milliers de mercenaires vint alors pour essayer de mettre fin à ma vie, à la vie de la "rose noir".

-"Rose noir" parce que je me camoufle, et signe la mort par une rose invisible. Mais aussi parce qu'il paraît que je suis aussi belle que celle-ci...

-J'ai dû me protèger, améliorant mes performances et devenir une adepte au crochetage et aux poisons. Mais un jour des personnes plus fortes que moi vint et m'emportèrent avec eux. Cette fois-ci j'ai cru que j'allais mourire alors qu'en faite il ne me voulais que pour me sacrifier. Après tout ma vie n'était que dure tristesse et hantise...

*Vous tournez une page*

-Ce fut il y a un an environ. Après cela, je fut incomprise par plus en plus de personne qui me surnommaient la " rose folle". Certain disaient que j'étais une malédiction d'autre qu'il ne fallait pas m'énerver et encore d'autre qui disaient que je n'étais qu'une légende.

-Mais après de nombreuses apparitions dans certaines contrées pour détruire le mal en raison du bien, je me fis aimée par plus en plus de personne. Jusqu'au jour ou Linno reprit le dessus et attaqua un inocent que j'aimais...

-Le général Bolvar m'a toujours cru... Car son passé a été encore plus horrible que le miens... Le général M'héberga gratuitement jours après jours dans " sa " ville majestueuse citée, hurlevent.

-Un jour, alors que je marchais camouflée dans la ville, une petite tête de gnome vint me percuter. Il se nommait Talzo. Talzo était la deuxième personne qui me comprit et me cru tout de suite...

-Par la suite de plus en plus de personne vint à faire ma connaissance. Surtout une personne à qui j'aurais pu offrire mon coeur si n'aurais pas été déjà prit. Il est le premier à m'avoir sauver la vie à plusieurs reprises.

*Vous tournez la page*

-Pour finir j'ai trouvée une personne se nommant Fléya, chef de guilde. Elle me laissa entrer dans sa guilde après que Linno s'est emparé de moi pour lui faire de mal. J'ai su résister à sa tentation et me suis planter une dague en plein coeur. Talzo était avec Fléya, ils paniquaient sans que personne ne réponde à leurs demande. Moi par terre recouverte de sang gisant entre la vie et la mort. Personne ne vint à l'aide...

-Linno essaya de me sauver... Son but est de me faire souffrire et non de me tuer. Il me soigne donc à chaque fois que je me fais des blessures graves. La, Fléya me fit entrer moi et Talzo dans sa guilde. On m'offrit un tabard, c'est que je n'avais jamais recu quoi que ce soit, je fus intimidée...

*vous fermez le livre et penser finir de le lire plus tard*
(Suite à venir quand je jouerais plus tard... Est-ce logique? C'est le récit de ma vraie histoire..)
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jounal de Lénia.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [Archives] Chroniques des Chevaliers Noirs :: Présentation-
Sauter vers: